Mairie de Peypin
Rue de la République
13124 Peypin
04 42 82 55 55
FORMULAIRE DE CONTACT
Flore et habitats naturels
Flore et habitats naturels
Flore et habitats naturels
+ TOUT L'AGENDA +

Flore et habitats naturels à Peypin

Peypin, Mercredi 22 Septembre 2021,

Le massif du Garlaban possède une grande richesse floristique, avec surtout une dominance d'une flore xérophile. Les formations boisées y sont rares. Les garrigues à Chêne kermès ou à Ajonc à petites fleurs y sont répandues et favorisées par les incendies.

Elles voient se développer des espèces rares comme le Picris pauciflore, le Gaillet sétacé, ce dernier aussi sur les rochers aux expositions chaudes, et divers ophrys parmi lesquels deux espèces endémiques, l'Ophrys brillant et l'Ophrys de Provence. La végétation des croupes élevées est moins typique qu'elle ne l'est sur les massifs plus élevés du département. On y observe cependant localement des landes à Genêt de l'Obel. Les éboulis sont fréquemment colonisés par la formation à Sabline de Provence, propre aux reliefs littoraux entre Marseille et Toulon. Les rochers et falaises aux expositions chaudes portent la végétation à Doradille de Pétrarque et sa variante à Cheilanthès acrostic. On y observe localement le Lavatère maritime ou le Gaillet sétacé (Grand Vallon, Bec Cornu, Vallon de Passe-temps). Les falaises exposées au nord permettent très localement un développement limité de l'association à Doradille des sources.

Epiaire officinale

Goutte de sang ou Adonis

Le fourré à Myrte, répandu dans les vallons chauds et relativement humides des reliefs littoraux, réapparaît très localement dans le massif du Garlaban, à Lascours au Vallon de la Culasse. Les parcelles cultivées et leurs abords, dans les secteurs d'Allauchet de la Treille sont particulièrement riches lorsqu'elles ne sont pas ou peu traitées (cultures cynégétiques) avec des espèces devenues très rares comme l'Anémone couronnée, la Bugrane sans épine, la Gagée des champs, la Garidelle, la Phléole en alène, la Roemérie hybride, la Scille fausse jacinthe ou la Tulipe #il-de-soleil. Cette dernière accompagne la Tulipe de l'Ecluse sur les terrasses cultivées ou en friches de Roquevaire.